BILAN GENERAL

En perturbant des processus, l’entrainement aérobie, va mener à des modifications du corps humain. Le fait de répéter des efforts longs, permet des adaptations physiologiques et psychologiques. Après 30 minutes d’entrainement trois fois par semaine pendant au moins 6 mois, le cœur, les poumons, les muscles et le mental seront développés selon l’intensité et le volume de l’entrainement. Les capacités, en s’améliorant, augmenteront le niveau de performance.

Même si une bonne partie de la performance sportive est génétique et biologique, toute personne peut s’améliorer. Cependant, le niveau de performance sera plus élevé si l’athlète a démarré le sport très jeune.

Par ailleurs, le sujet faisant attention à son hygiène de vie (alimentation, heures de sommeil et récupération), aura beaucoup plus de chance d’atteindre ses objectifs et peut-être de les repousser.

Toutes ces adaptations sont, pour un grand nombre, bénéfiques pour notre santé. Les maladies pulmonaires, cardiaques, tendineuses, etc., repousseront le moment de leur apparition. L’espérance de vie se voit prolongée de plusieurs années. L’apprentissage scolaire sera meilleur avec une pratique sportive. Le sport permet aussi de se sentir bien dans sa tête et dans son corps (libération d’hormones du plaisir). Cependant, il y possible de devenir « accros » au sport à cause des libérations d’hormones du plaisir.

Le sport est une école de vie. Les athlètes savent se tenir et sont très fair-play à l’entrainement comme en compétition et même à la maison. Nous l’affirmons, le sport est bien plus qu’un loisir, c’est une passion !

 

GB.